Le tigre blanc du zoo de Beauval photo - poésie de William Blake
Previous
RANDOM
Chambord - son jardin du mois de mai, merci Stephen Schwarzman !
Next
Voyages

Charles Baudelaire poésie – photo l’horloge de Poudlard Harry Potter

by Robert R. KEBBI3 mai 2017
Donnez votre avis en smiley !
J'aime !
100%
Emouvant
0%
Fun
0%
Trop triste...
0%

Charles Baudelaire poésie – photo l’horloge de Poudlard

Charles Baudelaire poésie – photo l’horloge de Poudlard Cinemagraph Harry Potter Studio : photographie (cinemagraph) d’horloge de Poudlard au sein de l’Harry Potter Studio illustrée par une magnifique poésie de Charles Baudelaire intitulée l’horloge.

L’horloge

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : “Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible,

Le plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! – Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or !

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard !”

Charles Baudelaire

Source : poesie.webnet.fr

Le saviez-vous

Baudelaire est né Paris en 1821. Il perd son père à l’âge de six ans. Après ses études, Baudelaire mène une vie marginale et de bohème dans le Quartier latin.

En 1844, sa famille s’indigne de sa vie de débauche. Baudelaire devient alors journaliste, critique d’art et critique littéraire.

1857 est l’année de publication des Fleurs du Mal. Baudelaire est attaqué en justice pour immoralité et condamné. Plusieurs poêmes sont retirés du recueil et Baudelaire doit payer une amende. Très affecté par cet échec, il sombre dans la misère. En 1866, Baudelaire est frappé d’un malaise qui le rendra paralysé et aphasique. Il meurt en 1867.

Robert R. KEBBI
Follow me

Robert R. KEBBI

photographe chez photokebbi.com
Always fascinated by the art and specifically photography, film camera at first and then digital. I am also a lover of words and therefor poetry. That is why each of the photographs that I offer is accompanied by a poem ....
Robert R. KEBBI
Follow me
Tous les poèmes publiés sur ce site appartiennent à leurs auteurs respectifs.