Home VoyagesLancieux La Bretagne et sa savane nocturne

La Bretagne et sa savane nocturne

by Robert R. KEBBI
Savane Bretagne à Lancieux

La Bretagne et sa savane nocturne

La Bretagne et sa savane nocturne : une petite photographie sympathique d’un coucher de soleil dans la savane bretonne de Lancieux 😉 accompagnée d’une jolie poésie intitulée « Nocturne »  de Paul-Jean Toulet (poète écrivain français célèbre  pour ses contrerimes, une forme poétique qu’il avait lui-même créée).

Nocturne

Ô mer, toi que je sens frémir
A travers la nuit creuse,
Comme le sein d’une amoureuse
Qui ne peut pas dormir ;

Le vent lourd frappe la falaise…
Quoi ! si le chant moqueur
D’une sirène est dans mon coeur –
Ô coeur, divin malaise.

Quoi, plus de larmes, ni d’avoir
Personne qui vous plaigne…
Tout bas, comme d’un flanc qui saigne,
Il s’est mis à pleuvoir.

Paul-Jean Toulet, Contrerimes

Source : poetica.fr

Le saviez-vous ?

Paul-Jean Toulet est peu connu du grand public, il a toujours suscité des admirations en haut lieu, en France (du Président Pompidou à beaucoup d’Académiciens actuels comme Jean Dutourd, Jean d’Ormesson) et à l’étranger (l’Argentin Borges, le Libanais Salah Stétié admirent sa  » perfection « ). C’est aussi un maître de la prose poétique, et à ce titre les souvenirs d’enfance de Billère lui auront inspiré un chef-d’œuvre : sa lettre à soi-même du 4 avril 1904. Toulet est encore romancier, un moraliste sombre, un critique à la fois profond, rêveur et désinvolte. Après des études itinérantes et capricieuses, il passera sa jeunesse en Béarn (Carresse), à l’île Maurice chez son père, en Algérie ; il s’établit de 1898 à 1912 à Paris, dont il est une figure brillante, acerbe, noctambule (il se lève tous les jours à quatre heures de l’après-midi) ; puis se replie sur l’Aquitaine (Saint-Loubès, près de Bordeaux, puis à partir de 1916 à Guéthary chez sa femme, qu’il a épousée à 49 ans).
Opiomane invétéré, il meurt à Guéthary (où il sera inhumé) d’une overdose de laudanum, substance proche de l’opium. Il avouait que ce qu’il avait le plus aimé au monde, c’était  » les femmes, l’alcool et les paysages ».
En savoir plus…

Photopoésies similaires

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept En savoir plus...

quis, eleifend non consequat. Curabitur Lorem sit