Passerelle d'or depuis une ruelle de Roscoff
Précedent
Au hasard
Venise Palais des doges ou la Cité mystérieuse
Suivant

Le Louvre, Paris je t’aime !

par Rabah Robert KEBBI sur 23 juin 2016
Voyages
Best of 2014
Donnez votre avis en smiley !
J'aime !
100%
Emouvant
0%
Fun
0%
Trop triste...
0%

Le Louvre, Paris je t'aime !

Le Louvre, Paris je t'aime : on reste sur Paris, toujours dans la nuit, tout près de la pyramide du Louvre avec une poésie de Rabah R. KEBBI qui lui est dédiée.

Paris ou le tombeau de l'amour éternel !

Loin de la métropole de Saqqarah
Et bâtie de différents substrats
Se dresse au cœur de notre Capitale
Une Pyramide de verre et de métal…
A Imhotep, le sage qui entre dans la Paix
Non loin du Nil sous le soleil couchant,
Succède la pyramide de Pei.
La Seine sur la rive droite la tutoyant,
Livre sa Révolution en verre feuilleté,
Au milieu de la cour Napoléon,
De ses lumières pailletées,
Et de bassins d’eau à l’effet caméléon.
Du haut de l’arc du Carrousel, chaque nuit,
Le quadrige des chevaux en sont témoins,
De cette exception néanmoins,
A minuit, Pile !
Les bassins deviennent pyramides !
Demandez à Votre pupille,
Aussi timide,
Soit-elle Combien elle aime !
Ce Paris actuel Un Paris poème !
Un Paris que j’aime ! Un Paris qu'on aime !

Rabah Robert KEBBI

Le Saviez-vous ?

Le palais des Tuileries est un ancien palais parisien, aujourd'hui détruit. Les Tuileries : la résidence des chefs d’état, avec les journées révolutionnaires de juillet puis d’octobre 1789, le pouvoir est contraint de se réinstaller à Paris. Tous les régimes qui dirigent la France jusqu’en 1870 résident aux Tuileries. Les Tuileries voient ensuite le triomphe de Napoléon Ier puis sa défaite après Waterloo en 1815. Les frères de Louis XVI, Louis XVIII et Charles X y résident à leur retour au pouvoir avant de céder la place en 1830 à leur cousin Louis-Philippe. Les travaux les plus importants sont reste la réalisation de l’aile Marsan, édifiée le long de la rue de Rivoli et qui vient fermer la grande cour du Carrousel.
En savoir plus...

Tous les poèmes publiés sur ce site appartiennent à leurs auteurs respectifs.
/* ]]> */ d67136bcaba649bea6e6b7efceba3ef9MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM