Home VoyagesRoscoff Phare marin passerelle de Roscoff selon Didier Venturini

Phare marin passerelle de Roscoff selon Didier Venturini

by Robert R. KEBBI
Phare marin passerelle de Roscoff selon Didier Venturini

Phare marin passerelle de Roscoff selon Didier Venturini

Phare marin passerelle de Roscoff : photographie de la fin de la passerelle de Roscoff en Bretagne illustrée une poésie de Didier Venturini.

Le phare

Il a toujours été là
Comme érigé par les vents
Pour qu’il puisse être ce mât
Enchassé dans l’océan

Et même si des carcasses gisent
Comme des monstres de fer crevés
Au pied de ces tempes grises
Faites de sel sur les rochers

Il a l’oeil sur les ressacs
Colosse au squelette de pierre
Combien d’Ulysse loin d’Ithaque
Lui doivent leur retour à terre

Dans les abîmes de la nuit
Sur l’incertitude des heures
Quand le soir se sait promis
Aux égarements des douleurs

Quand la colère des flots fume
Et qu’elle déchire les récifs
Que des écharpes de brumes
S’enroulent à son corps massif

Il tend son flanc souverain
Aux torpeurs enivrantes
Affilé par les embruns
Et leurs étreintes conquérantes

Sur l’autel de ses écumes
Dans l’orgie de ses reflux
Quand sous ses quartiers de lune
La peur déroule ses affûts

Il émerge de cette attente
Épuisé par les aguets
Et les craintes de ces tourmentes
Qui menacent de leurs ivraies

Ce n’est que dans les aurores
Qu’il détend son col de nuit
Puis renaît de ses efforts
Et de ces scènes d’agonies

Didier Venturini

Le saviez-vous ?

Le phare guide les bateaux à bon port et a sauvé bon nombre de navires en perdition. Et pourtant, nous savons peu de choses sur cette sentinelle solitaire.
Dérivé de Pharos, le nom de l’ancienne île (aujourd’hui devenue péninsule) sur laquelle se trouvait le phare d’Alexandrie, le phare est né avec l’essor du commerce maritime. A l’origine, c’est un système pensé pour signaler la côte de nuit, mais on a vite compris qu’on pouvait faire encore plus avec un phare.

Dès l’Antiquité, on a allumé des feux pour signaler la terre aux navires en approche de nuit. Ceux-ci furent d’abord allumés en hauteur, sur les côtes, mais très vite on a commencé à ériger des plateformes pour en améliorer la visibilité, puis finalement on en vint à construire des tours. Celles-ci étaient souvent édifiées très haut pour servir d’amers (points de repère fixe et reconnaissable) le jour et être vues de loin lorsqu’elles étaient illuminés la nuit.

En savoir plus…

Please follow and like us:
Phare marin passerelle de Roscoff selon Didier Venturini

Photopoésies similaires

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept En savoir plus...

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Instagram
lectus mattis non venenatis dolor. consequat. risus