Home VoyagesVenise Piazza San Marco – le temps de vivre d’Anna de Noailles

Piazza San Marco – le temps de vivre d’Anna de Noailles

by Robert R. KEBBI
Piazza San Marco Venice

Piazza San Marco – le temps de vivre d’Anna de Noailles

Photopoésie de la Piazza San Marco (Place Saint-Marc) de Venise illustrée par une très belle poésie d’Anna de Noailles. 

Spéciale dédicace aux amours ♥ de ma vie !

Le temps de vivre

Déjà la vie ardente incline vers le soir,
Respire ta jeunesse,
Le temps est court qui va de la vigne au pressoir,
De l’aube au jour qui baisse,

Garde ton âme ouverte aux parfums d’alentour,
Aux mouvements de l’onde,
Aime l’effort, l’espoir, l’orgueil, aime l’amour,
C’est la chose profonde ;

Combien s’en sont allés de tous les cœurs vivants
Au séjour solitaire
Sans avoir bu le miel ni respiré le vent
Des matins de la terre,

Combien s’en sont allés qui ce soir sont pareils
Aux racines des ronces,
Et qui n’ont pas goûté la vie où le soleil
Se déploie et s’enfonce.

Ils n’ont pas répandu les essences et l’or
Dont leurs mains étaient pleines,
Les voici maintenant dans cette ombre où l’on dort
Sans rêve et sans haleine ;

— Toi, vis, sois innombrable à force de désirs
De frissons et d’extase,
Penche sur les chemins où l’homme doit servir
Ton âme comme un vase,

Mêlé aux jeux des jours, presse contre ton sein
La vie âpre et farouche ;
Que la joie et l’amour chantent comme un essaim
D’abeilles sur ta bouche.

Et puis regarde fuir, sans regret ni tourment
Les rives infidèles,
Ayant donné ton cœur et ton consentement
À la nuit éternelle.

Anna de Noailles

Source : www.poesie-francaise.fr

Le saviez-vous ?

Anna, princesse Brancovan, comtesse Mathieu de Noailles est une poètesse française née le 15 novembre 1876 à Paris où elle décède le 30 avril 1933.

Anna de Noailles est la première femme devenue commandeur de la Légion d’honneur et l’Académie française lui nomma un prix. Elle est aussi la première femme reçue à l’Académie Royale de Langue et de Littérature de Belgique (au fauteuil 33, lui ont succédé Colette et Cocteau).

Elle était aussi membre de l’Académie roumaine. En 1920, son premier recueil de poèmes (Le Cœur innombrable) est couronné par l’Académie française. En 1921, elle en reçoit le Grand prix de littérature. Plus tard, l’Académie française créera un prix en son honneur (Prix Anna de Noailles).

Elle a été décorée de l’ordre du Sauveur de Grèce et de Pologne.
Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise en 1933 mais son cœur repose dans le cimetière d’Amphion-les-Bains.
En savoir plus…

Please follow and like us:
error

Photopoésies similaires

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept En savoir plus...

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Instagram
ut ut Donec ipsum nec Nullam facilisis sem, id massa in risus