Home VoyagesVenise Venise : le gondolier rame en silence

Venise : le gondolier rame en silence

by Robert R. KEBBI
Venise : le gondolier rame en silence

Venise : le gondolier rame en silence

Venise : le gondolier rame en silence : photopoésie d’un gondolier à Venise illustrée par un poème de Lord Byron

Quatrième Chant (4-3) de “Childe Harold”

Les échos de Venise ne répètent plus les vers du Tasse,
et le gondolier muet rame en silence.
Ses palais s’écroulent sur le rivage,
et la musique maintenant n’y frappe plus incessamment l’oreille.
Ses jours de gloire sont passés,
mais cependant Venise est encore belle.
Les empires tombent, les arts dégénèrent,
mais la nature ne meurt jamais;
elle n’a pas oublié toutefois combien Venise jadis lui fut chère,
ce séjour agréable de tous les plaisirs,
le paradis de la terre, le masque de l’Italie !

Lord Byron

Le Saviez-Vous ?

Le Pèlerinage de Childe Harold (Childe Harold’s Pilgrimage) est un long poème narratif en quatre chants écrit par Lord Byron. Il a été publié entre 1812 et 1818 et est dédié à « Ianthe ». Le poème décrit les voyages et les réflexions d’un jeune homme fatigué du monde qui, désillusionné par une vie de plaisirs et de débauches, cherche une distraction dans les pays étrangers. Dans un sens plus large, c’est l’expression de la mélancolie et des désillusions ressenties par une génération lasse des guerres de la Révolution et de l’Empire. Le titre du poème provient en partie du terme childe, titre médiéval pour un jeune homme cherchant à gagner ses éperons de chevalier.
En savoir plus…

Please follow and like us:
Venise : le gondolier rame en silence

Photopoésies similaires

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept En savoir plus...

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Instagram
risus. accumsan ipsum ante. massa dolor