Le Mont-Saint-Michel ou un petit air de campagne en conserve...
Précedent
Au hasard
Passerelle d'or depuis une ruelle de Roscoff
Suivant
Voyages
Juicy

Venise ses ponts, ses ruelles d’eau selon Francis Etienne Sicard

par Rabah Robert KEBBI23 juin 2016
Donnez votre avis en smiley !
J'aime !
75%
Emouvant
25%
Fun
0%
Trop triste...
0%

Venise ses ponts, ses ruelles d’eau

Venise ses ponts, ses ruelles d’eau : Photo HDR d’une ruelle de Venise illustrée par une poésie de Francis Etienne Sicard

Empire d’une illusion

Des flammes de cendal éfaufilent le ciel
D’une aiguille de vent en verre de Venise,
Et dévorent le soir à la sombre chemise,
De baisers amoureux aux essences de miel.
Des barques en suspend au bord d’un arc en ciel,
S’endorment lentement d’un sommeil de banquise,
Où parfois glisse un cygne au souffle de la brise,
Comme un peuple d’oiseaux s’effaçant du pluriel.
La ruse d’un renard échappé d’une bestiaire,
Trompe l’œil amusé par la pâleur lunaire
D’une branche de houx d’où s’envole un hibou.
Au froissement d’un pas murmuré par un ange,
On reconnaît alors la sente du passage
Entre l’eau qui bouillonne et l’odeur du thé bou.

Francis Etienne Sicard, Lettres de soie rouge, 2011

source : poetica

A propos de Venise :

Venise est une ville portuaire du nord-est de l’Italie, sur les rives de la mer Adriatique. Elle s’étend sur un ensemble de 118 petites îles séparées par un réseau de canaux et reliées par des ponts. Venise est renommée pour son architecture et son patrimoine culturel. Elle et sa lagune sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Son nom provient du peuple qui habitait la région avant le Xe siècle, les Veneti. Dénommée Venetiae en latin, elle est parfois surnommée la « Cité des Doges », la « Sérénissime », la « Reine de l’Adriatique », la « Cité des Eaux », la « Cité des Masques », la « Cité des Ponts » ou encore la « Cité flottante ».
Pour en savoir plus…

Tous les poèmes publiés sur ce site appartiennent à leurs auteurs respectifs.
/* ]]> */ f88c2c9e63b555051ecccce0b42b0725HHHH